La pépinière de Keur Segue

Dernière mise à jour : 4 oct. 2021

En partenariat avec le service forestier d département de Bambey, le projet de Ngogom, a réalisé et rendu opérationnel la pépinière de Keur Sègue.


La mise en place de la pépinière a été lancée en début avril 2021 et a démarré par une session de formation en technique et pratique de production de plants. Cette activité est conduite par le comité de gestion villageois (CGV) de Keur Sègue ; c’est ainsi que pendant cinq (05) jours, 30 habitant du dit-village s , dont vingt (20) femmes et dix (10) hommes), ont bénéficié de la formation et de l’accompagnement technique du service des Eaux et Forêts notamment en matière de bonnes pratiques forestière afin de produire des plantes de qualités et rendre opérationnelle la pépinière de Keur Sègue.



Cette activité, a également enregistré la participation des différentes structures responsables et partenaires et responsable du projet. Parmi ceux-ci, on peut en citer : le chef du Village Keur Sègue, le Maire de Ngogom, la Coordonnatrice Sud de « je t’accompagne », le Coordonnateur Nord de JTA, le Chef du secteur des Eaux et forêts du département de Bambey et du chef de la brigade forestière de l’arrondissement de Lambaye.


La formation s’est déroulée en deux phases : une phase théorique et une phase pratique et a durée cinq (05) jours. La méthodologie a été axée sur l’approche andragogique alliant la théorie et la pratique et les apprentissages ont porté sur les thèmes et techniques suivants :


  1. 1Les types, normes, conditions et techniques de création d’une pépinière forestière ;

  2. Le choix de l’emplacement d’une pépinière forestière en tenant compte des conditions édapho-climatiques du milieu ;

  3. L’aménagement de la pépinière (préparation du site, préparation du terrain, mise en place d’une clôture, chois de l’emplacement des points fixes et autres installations, tracé et confection des planches) ;

  4. Les techniques de production de plants à racines nues et en pots : avantages et inconvénients pour chacune des techniques enseignées ;

  5. La préparation des planches (nettoyage du terrain, tracé des planches, confection des planches et exécution des semis) ;

  6. La préparation des gaines (préparation du mélange de « terre » pour le remplissage des pots ou des gaines, arrosage du mélange, rempotage des pots ou gaines, rangement des gaines dans les palanches) ;

  7. Le semis et l’entretien plantules (semis, arrosage, désherbage, binage, protection des plantules etc.) ;

  8. La multiplication végétative (greffage, bouturage, marcottage) ;


Les bénéficiaires de la formation ont eux-mêmes délimités, clôturée (clôture de fortune en attendant la clôture en bonne et due forme prévue en mai 2021, nettoyés et terrassés le site de réalisation de la pépinière. Mais aussi, ces mêmes bénéficiaires sous la supervision du service des Eaux et Forêts, ont été réalisées 15 planches, faites de plusieurs milliers de pots ou gaines et ont procédé au semis de l’ensemble des essences mentionnées dans ci- dessous :






En fin mai 2021, les semis se poursuivent au niveau des pots de réserves par de nouvelles essences comme la mangue et l’anacardier amis aussi pour le remplacement des graines qui n’ont pas germées.

Les plants sont en stade de croissance très avancés avec plusieurs espèces produites tel qu’indiqué dans le tableau ci-dessous :


La pépinière centrale de production de plants du village de KEUR SEGUE tend vers des résultats prometteurs et les membres du CGV porteur de l’activité sont dynamiques et très engagés pendant les différentes de phase de sa mise en œuvre : formation, rempotage, semis, arrosage, suivi et entretien des jeunes plants et un grand intérêt pour l’environnement.

11 vues

Posts récents

Voir tout