Lancement du projet Kaya-Mané

Je t'accompagne, Sos Sahel International et ses partenaires conjuguent leurs efforts à Kaya et à Mané.

Le Haut-commissaire de la province du Sanmatenga, Auguste Kinda, a présidé, le lundi 10 janvier 2022 l’atelier de lancement du Projet de « Réduction de la vulnérabilité des jeunes filles rurales face à leur scolarisation et leur épanouissement socio-économique durable » dans les communes de Kaya et Mané.


Le projet est cofinancé par la Coopération Luxembourgeoise à travers le Ministère des affaires étrangères et européenne du Luxembourg et des donateurs privés sous la houlette de Madame Marie-Pierre Gleis-Capelle, marraine « je t’accompagne » du projet. Le projet est porté par l’ONG SOS SAHEL International LUXEMBOURG, et mise en œuvre par l’ONG SOS SAHEL International BURKINA FASO en partenariat avec l’Association « Je t’accompagne ».




Pour plus d’efficacité du projet, les acteurs et partenaires s’engagent



Outre les responsables des services techniques de l’administration régionales, provinciales et communales avec, à leur tête, le Haut-commissaire de la province du Sanmatenga, Auguste KINDA, l’atelier consacrant le lancement officiel des activités du projet a mobilisé les acteurs et les partenaires impliqués dans la mise en œuvre du projet ainsi que les représentantes des bénéficiaires. A la tribune des interventions lors de la cérémonie d’ouverture de l’atelier, le Président du conseil d’administration de SOS SAHEL Burkina Faso, Alfred Sawadogo, le délégué général de SOS SAHEL Luxembourg, Christian Coljon, la Coordonnatrice SUD Fatou Kiné Tall, et la marraine « Je t’accompagne » Marie-Pierre Gleis-Capelle, se sont tous félicités du lancement du projet. Dans son discours d’ouverture de l’atelier, le Haut-commissaire du Sanmatenga a traduit sa gratitude à l’endroit de SOS SAHEL International BURKINA FASO, de SOS SAHEL International LUXEMBOURG, de l’Association « Je t’accompagne », de la Coopération Luxembourgeoise et des donateurs privés représentés par Marie-Pierre Gleis Capelle, pour les efforts inlassables fournis pour l’amélioration de l’éducation de la jeunes filles et de l’accès à l’eau potable dans la province. M. Kinda n’a pas manqué d’exhorter les acteurs et les bénéficiaires à s’approprier pleinement le projet et à s’impliquer entièrement dans leurs activités.

Le coordonnateur du projet, Boukari Savadogo, a, dans sa présentation, énuméré au nombre des principales activités : la sensibilisation des parents, des leaders communautaires et religieux sur la mission des foyers ; la réhabilitation et l’équipement de 2 forages ; la mise en place d’un système de conditionnement et de commercialisation d’eau à Kaya ; la mise en place d’un complexe avicole de production d’œufs à Mané ; l’amélioration du niveau nutritionnel, hygiénique et sanitaire des pensionnaires des foyers de Kaya et de Mané et des populations riveraines issues des couches pauvres ; le renforcement des capacités des acteurs locaux et bénéficiaires à conduire efficacement les activités du projet et à développer des partenariats et synergies utiles à leurs pérennisation ; la mise en place d’un dispositif de gestion et de suivi performant pour l’atteinte des résultats et objectifs du projet.


Les échanges à l’issue de la présentation ont permis de recueillir les apports des différentes partie prenantes afin d’améliorer la stratégie de mise en œuvre du projet sur le terrain.


Dieu-Donné W. Ouédraogo


Paroles aux bénéficiaires et aux acteurs:





40 vues

Posts récents

Voir tout